Slide background
Slide background

17ème édition

17 / 18 / 19 juillet 2019

Esplanade de la citadelle / Puymirol, 47

Slide background

17ème édition

Slide background

17ème édition

Slide background

17ème édition

Slide background

17ème édition

Slide background

17ème édition

Bienvenue à Puym'Jazz

Depuis 2003, Puymirol, belle Bastide lot et garonnaise (entre Toulouse et Bordeaux) fête le jazz pour son festival en plein air.

Un cadre idyllique

Surplombant les remparts et le chemin de ronde, l'esplanade de la Citadelle accueille année après année des artistes de renom pour des concerts diversifiés dans une ambiance conviviale et chaleureuse. C'est à la fois la découverte et l'amour du Jazz.

Édito

WOMEN IN PUYM’JAZZ

 Valaida SNOW !

Qui se souvient d’elle, hormis les collectionneurs compulsifs ou les jazz-fans passionnés ?
Elle est là, pourtant devant moi, sourire éclatant, œil malicieux, sa trompette à la main sur cet ancien 33 tours de la collection américaine « Rosetta records » dans la série « Women’s heritage », titre de l’album : « Hot Snow, Valaida Snow Queen of the trumpet, sings and swings ».

Valaida est née dans les années 1900 d’une mère professeur de musique et ses sœurs Lavaida et Alvaida, sont chanteuses ; cela ne s’invente pas !
Rappelons ses débuts à Atlanta, Philadelphie, New York, les tournées incessantes aux USA, mais aussi en Chine et en Europe.
Elle fut une rare femme pratiquant la trompette, « instrument-roi » à l’époque, magnifié par Louis Amstrong.

Une tournée en Europe la trouva même au côté de Django Reinhardt, mais en 1941, un drame allait marquer sa carrière. Cette femme libre et indépendante fut arrêtée par la police suédoise qui la livra aux nazis. Deux ans de camp de concentration meurtrirent Valaida.

De retour aux USA en 1943, elle reprit sa carrière de musicienne et chanteuse mais elle ne se remit jamais totalement du cauchemar de sa captivité. Sur le livret du disque, on peut la voir devant le grand orchestre de Count Basie sur un cliché de 1945. Valaida devait nous quitter en 1956.

La choisir comme symbole d’un festival dédié cette année aux dames m’a semblé naturel. Son histoire permet de rappeler tout ce que le jazz doit aux femmes. Derrière l’image de Valaida se profilent celles qui illustrèrent cette musique. On ne pourrait les citer toutes tant elles sont nombreuses.

Chanteuses souvent telles Bessie Smith, impératrice du blues, Billie Holiday, émouvantes Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan et tant d’autres… Certaines furent et sont aujourd’hui instrumentalistes de grand talent. Souvenons-nous de Lil Hardin pianiste de l’original «créole Jazz Band » qui épousa Louis Amstrong, Mary Lou Williams pianiste également qui écrivit bon nombre d’arrangements pour Jimmy Lunceford, Earl Hines, Tommy Dorsey, Benny Goodman…
Saluons Blanche Calloway (et oui, la sœur de Cab !) qui fut chef d’orchestre de jazz.

PUYM’JAZZ présente cette année pour son dix-septième anniversaire une édition originale entièrement consacrée aux « ladies » !

Pour un été très "HOT" nous nous retrouverons les 17, 18 et 19 juillet 2019 autour de trois plateaux d’exception (Les Wonder Brass Band, Les Sophisticaded Ladies, Certains l’aiment chaud et Las Gabaches de la Cumbia).
La saison commencera avec une mise en bouche et en jambes le 13 avril avec Flora Estel et son fabuleux « Swinget » pour se terminer le 5 octobre sur une note de swing atypique avec les « Tire-bouchon ».